URGENT

Visite d'information de ce Mardi 06 Novembre 2018 de la Diaspora Africaine en Europe et du Groupe Agir Europe - Afrique

Juge François Bokona Wiipa Bondjali

Bokana

François Bokona Wiipa Bondjali, né le 28 novembre 1966 à Inongo, est un juriste et homme politique du CongoKinshasa. Il a été nommé depuis le 14 mai 2018 comme juge à la Cour Constitutionnelle de la République démocratique du Congo par l’Ordonnance présidentielle n° 18/038 du 14 mai 2018 portant nomination des membres de la Cour Constitutionnelle2,

 

François Bokona Wiipa Bondjali est né le 28 novembre 1966 à Inongo, chef-lieu de la province de Maï-Ndombe en République Démocratique du Congo.

Il est juriste, docteur en Droit de l’Université de Kinshasa depuis le 28 avril 20184. Il a obtenu son doctorat avec la mention la plus Grande Distinction, à l’issue de la soutenance d’une thèse intitulée : Pour un nouveau paradigme de gouvernance des eaux du Bassin du Congo. Contribution à la réflexion sur la requalification de l’hydro-solidarité et ses implications en droit international4,5,6.

A la suite de la défense de sa thèse, Bokona a reçu le titre de docteur en droit de l’Université de Kinshasa 4.

Il fut étudiant au département de Droit international public et relations Internationales à la faculté de droit de l’université de Kinshasa de 1987 à 1995. Ensuite il fut assistant, puis chef de travaux à la même faculté.

De 1979 à 1985, il étudia au petit séminaire de Bokoro (Institut Maï-Ndombe) où il finit ses études secondaires en latin

 

Carrière Politique[modifier | modifier le code]

Il est juge à la Cour Constitutionnelle, désigné par la composante parlement8,9,10.

En 2006, il fut élu député national à la circonscription d’Inongo dans le Mai-Ndombe, puis réélu aux élections législatives de 2011 (localement appelé député double brassard, dans le jargon de député).

En 2011, il est élu président de la Commission Politique, Administrative et Juridique de l’Assemblée nationale, où il fut membre dans la législature de 2006 en tant que rapporteur de 2010 à 2011.

De 1999 à 2000, il fut conseiller juridique à la Présidence de la République.

De 2001 à 2002, il fut conseiller juridique du ministre des Droits Humains.

Depuis 2014, il est le chef de la délégation de l’Assemblée nationale et co-représentant du parlement de la République Démocratique du Congo aux 130e, 131e, 133e, 135e, 137e, 138e Assemblées de l’Union Interparlementaire (U.I.P.)/Genève.

De 1998 à ce jour, il a participé et continue de participer à plus d’une vingtaine des conférences, symposiums nationaux et internationaux sur la Paix, la Justice, les Droits de l’Homme, l’Environnement.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>